expliquer

expliquer [ ɛksplike ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1450; autre sens XIVe; lat. explicare, de plicare « plier »; cf. le sens « déplier, dérouler » (XVIe)
I
1Faire connaître, comprendre nettement, en développant. Expliquer ses projets, ses intentions à qqn. expliciter, exposer. Explique-lui ton problème. « Explique, explique mieux le fond de ta pensée » (P. Corneille). exprimer. Ce serait trop long à expliquer. (Choses) Constituer un motif compréhensible de. manifester, montrer, prouver, trahir. « Les chaînes dont tes pieds sont empêtrés, sont des symboles qui expliquent assez clairement les inconvénients de ton amitié [celle de Satan] » (Baudelaire).
2Rendre clair, faire comprendre (ce qui est ou paraît obscur). commenter, éclaircir, éclairer. Expliquer un texte difficile, un théorème. Expliquez et commentez la phrase de... (dans un sujet de dissertation). Expliquer un symbole. interpréter. Expliquer une énigme, une affaire. débrouiller, démêler, élucider. Expliquer le sens d'un mot. définir. Expliquer par des exemples ( illustrer) , par des gloses, par une démonstration. Se faire expliquer qqch. Loc. Expliquer le pourquoi du comment : donner des explications très complexes. « Les gens exigent qu'on leur explique la poésie. Ils ignorent que la poésie est un monde fermé où l'on reçoit très peu » (Cocteau). Absolt « Bon intellectuel, il ne voulait pas seulement expliquer, mais convaincre » (Malraux).
Donner les indications, la recette (pour faire qqch.). apprendre, enseigner. Expliquer à qqn la règle d'un jeu. montrer. Expliquez-moi comment il faut faire.
(Choses) « Une institution est quelquefois expliquée par le mot qui la désigne » (Fustel de Coulanges). Notice qui explique comment se servir d'un objet ( explicatif) . « la méthode scientifique n'explique pas l'Univers » (Maurois).
3Faire connaître la raison, la cause de (qqch.). Expliquer un phénomène. Expliquer pourquoi : donner la cause, la raison. Comment expliquer ce brusque revirement ? Pouvez-vous expliquer votre retard ? Explique-moi ce que tu fais là. « quelle fable il inventerait pour expliquer la présence de la malle dans son arrière-boutique » (Romains). justifier, motiver. « Parce que : un grand mot, le mot des femmes, le mot qui peut expliquer tout, même la création » (Balzac).
(Choses) Être la cause, la raison visible de; rendre compte de. motiver. Cela explique bien des choses ! Ceci explique cela. Un goût de la vérité « qui explique le pessimisme des dernières années de sa vie » (Henriot).
4 ♦ EXPLIQUER QUE (et indic. ou condit.) :faire comprendre que. « Il m'a expliqué gravement qu'il est amoureux de la petite Josette » (Beauvoir). « Tu as bien expliqué qu'elle conserverait la propriété des titres » (Chardonne). EXPLIQUER QUE(et subj.). Donner des raisons. Comment expliquez-vous qu'il puisse vivre avec de si faibles revenus ?
♢ S'EXPLIQUER QQCH. : trouver la raison, la cause de (qqch.). On s'explique aisément qu'il soit satisfait. Je m'explique mal ce que vous faites ici, votre présence. « Il ne s'expliquait pas comment l'arôme exquis des grains de café pouvait se transformer en cette boisson très amère » (Chardonne). Il ne s'explique pas qu'elle n'écrive plus.
IIS'EXPLIQUERv. pron.
1Faire connaître sa pensée, sa manière de voir. « Voilà un garçon qui parle clairement, qui s'explique comme il faut » (Molière). Je ne sais si je me suis bien expliqué. « son espoir de s'expliquer, de se confier » (F. Mauriac). Je m'explique : je donne des précisions sur ce que je viens de dire. Explique-toi !
2Rendre raison d'un fait, d'une opinion. Elle s'est expliquée sur ce qu'on lui impute; elle s'en est expliquée. disculper, justifier. S'expliquer avec qqn, se justifier auprès de lui. « qu'il se fût expliqué de vive voix avec des employés qui se moquaient de lui » (Montherlant).
3(Récipr.) Avoir une discussion. Ils se sont expliqués et ont fini par se mettre d'accord. « Ah ! si seulement nous pouvions nous expliquer ! » (A. Gide). Fam. Se battre. Ils sont partis s'expliquer dehors.
4(Pass.) Être ou être rendu intelligible. Cet accident ne peut s'expliquer que par une négligence. La chose s'explique d'elle-même (cf. Aller de soi). « Tout cela s'explique et se tient sans qu'il faille chercher une raison intéressée à ce changement d'opinion » (Henriot).
⊗ CONTR. Embrouiller, obscurcir.

expliquer verbe transitif (latin explicare, déployer, de plicare, plier) Faire comprendre (à quelqu'un) une question, une énigme, les éclaircir en donnant les éléments nécessaires : Nous constatons le phénomène sans pouvoir l'expliquer. Faire connaître la raison, le motif, la cause de quelque chose : Expliquer une épidémie par l'absence d'hygiène. Montrer quelque chose à quelqu'un, le lui dire en détail ; faire comprendre : On vous a déjà expliqué qu'il y a une erreur de date. Être une justification, constituer une raison suffisante ; être la cause de quelque chose : La grève des postes explique le retard du courrier. Faire le commentaire détaillé d'un texte, analyser les intentions d'un auteur, son art, etc. ● expliquer (citations) verbe transitif (latin explicare, déployer, de plicare, plier) Jules Amédée Barbey d'Aurevilly Saint-Sauveur-le-Vicomte 1808-Paris 1889 C'est surtout ce qu'on ne comprend pas qu'on explique. L'Ensorcelée Georges Braque Argenteuil 1882-Paris 1963 Il faut se contenter de découvrir, mais se garder d'expliquer. Le Jour et la Nuit Gallimard André Pieyre de Mandiargues Paris 1909-Paris 1991 Rire est mieux qu'expliquer quand on est certaine d'être aimée. La Marge Gallimard Joseph Rudyard Kipling Bombay 1865-Londres 1936 Agresseur ou attaqué, jusqu'à votre dernier souffle, ne vous en expliquez à aucun prix. Attacking or attacked, so long as you have breath, on no provocation explain. Recessional expliquer (difficultés) verbe transitif (latin explicare, déployer, de plicare, plier) Sens Ne pas employer l'un pour l'autre ces deux verbes de sens différents. 1. Expliciter = rendre explicite, formuler en détail. Explicitez votre raisonnement. 2. Expliquer = faire comprendre ou faire connaître, par un développement. Expliquer un texte ; se faire expliquer un problème. ● expliquer (synonymes) verbe transitif (latin explicare, déployer, de plicare, plier) Faire comprendre (à quelqu'un) une question, une énigme, les éclaircir...
Synonymes :
- développer
Faire connaître la raison, le motif, la cause de quelque chose
Synonymes :
- déchiffrer
- démêler
- éclaircir
- éclairer
- élucider
- interpréter
Montrer quelque chose à quelqu'un, le lui dire en détail ; faire...
Synonymes :
Être une justification, constituer une raison suffisante ; être la cause...
Synonymes :
- révéler
Faire le commentaire détaillé d'un texte, analyser les intentions d'un...
Synonymes :

expliquer
v.
rI./r v. tr.
d1./d éclaircir, faire comprendre (ce qui est obscur). Expliquer un phénomène, un point difficile.
d2./d Faire connaître, développer en détail. Expliquer ses projets.
Donner les raisons de, justifier. Comment expliquerez-vous votre retard?
rII./r v. Pron.
d1./d Faire connaître sa pensée. S'expliquer clairement.
d2./d Avoir une explication (sens 3). Nous nous sommes expliqués, et maintenant tout est clair.
|| Fam. Se battre (pour vider une querelle). On va aller s'expliquer dehors!
d3./d (Choses) Devenir clair; être aisément compréhensible. Tout s'explique! Une attitude qui s'explique difficilement.
d4./d (Personnes) Comprendre les raisons de. Je m'explique mal votre refus.

⇒EXPLIQUER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— Faire comprendre quelque chose par un développement, une démonstration écrite, orale ou gestuelle.
1. [Le suj. désigne une pers.]
a) Renseigner, faire connaître quelque chose par un développement détaillé. Expliquer ses projets, sa pensée, ses intentions à qqn; expliquer nettement, clairement, sans ambages. J'ai besoin d'expliquer mon idée de crainte qu'elle ne soit mal interprétée (C. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 85). Il m'a expliqué gravement qu'il est amoureux de la petite Josette (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 399) :
1. ... je ne t'ai jamais rien expliqué clairement, j'étais nouée, je ne pouvais en parler à personne, même pas à toi — surtout pas à toi.
SARTRE, Nausée, 1943, p. 188.
b) Éclaircir, rendre compréhensible ce qui a un sens vague, obscur ou inconnu. Il essaya de lui expliquer le classement des devoirs, les compositions, le tableau d'honneur (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 139) :
2. ... je veux encore parler d'un rayon de soleil — rayon triste cette fois, — qui a laissé en moi-même sa marque ineffaçable et dont le sens ne me sera jamais expliqué.
LOTI, Rom. enf., 1890, p. 27.
En partic.
) [En parlant des grands principes, des grandes lois de l'humanité] Expliquer l'Homme, le monde, la nature. En donner une interprétation argumentée. Il en va tout autrement dès qu'il s'agit d'expliquer le système du monde (PROUDHON, Propriété, 1840, p. 138). Les poëtes lui expliquaient la nature, et la nature, à son tour, lui enseignait à mieux comprendre les poëtes (SANDEAU, Sacs, 1851, p. 61).
Spéc. [En parlant des pensées, maximes, proverbes, etc.] :
3. — Prenez vos cahiers. En titre : « composition française ». Expliquez et commentez cette pensée : « le temps ne respecte pas ce qu'on a fait sans lui. » Vous avez une heure et demie.
COLETTE, Cl. école, 1900, p. 91.
) [En parlant d'une œuvre d'art] Commenter, analyser, interpréter. En expliquant un bas-relief qui représentait la prise de Troie (STAËL, Corinne, t. 3, 1807, p. 285). Delacroix semble vouloir expliquer au public ses lithographies si amèrement critiquées (BAUDEL., Salon, 1846, p. 127).
Fréq. [En parlant d'une œuvre littér.]
[En parlant d'un texte class.] ,,Interpréter un auteur, le traduire de vive voix. Cet écolier commence déjà à expliquer Cicéron, Virgile`` (Ac. 1932).
[En parlant d'un texte fr.] En faire un commentaire littéraire, philologique, historique, stylistique qui facilite et améliore sa lecture. Elle qui expliquait et commentait, pour ses jeunes compagnes, le texte de l'écriture sainte (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 262). Aussi est-il absurde de vouloir expliquer un poème de Mallarmé, par exemple, comme on explique un texte rationnel (PICON, Usage lecture, t. 1, 1960, p. 210).
c) Donner des indications sur le fonctionnement de quelque chose. Il m'a parfaitement expliqué le baromètre... (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 188). Elle m'a expliqué le fonctionnement d'une lampe à pétrole (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 24).
4. Après avoir expliqué son parapluie, en avoir signalé les propriétés, M. Bonneau fut invité par le pair de France qui présidait l'assemblée, à vouloir bien l'ouvrir en public, et un tonnerre d'applaudissements témoigna à l'archéologue la part que chacun prenait à son système d'étude des monuments.
CHAMPFL., Bourgeois Molinch., 1855, p. 251.
d) Transmettre un savoir-faire pour réaliser quelque chose. Elle allait d'une casserole à l'autre, goûtant, donnant son avis, expliquant d'un ton sûr des recettes, que la cuisinière ordinaire écoutait avec respect (ROLLAND, J.-Chr., Aube, 1904, p. 34).
2. [Le suj. désigne une chose] Renseigner, témoigner avec netteté de quelque chose. Cette réponse [de Gobseck], monsieur, vous expliquera l'homme mieux que toutes les paroles possibles (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 420).
B.— Faire connaître la raison de quelque chose.
1. [Le suj. désigne une pers.] Faire connaître l'origine, la cause de quelque chose. Attendant qu'elle expliquât le motif de sa visite (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 100). Oui, je veux bien attendre Rosette, et lui expliquer ta conduite (MONTHERL., Incompris, 1944, 1, p. 409) :
5. Allez, explique-lui, toi papa, si tu en as le courage, toutes les pauvretés toutes les bassesses qu'il n'a pas pu connaître et qui m'ont donné cette triste science à moi qui suis plus jeune que lui. Allons explique, explique... dis-lui tout.
ANOUILH, Sauv., 1938, II, p. 211.
2. [Le suj. désigne une chose] Être l'origine, la justification de quelque chose. Chaque note explique assez bien la partie physique du plaisir de la musique (STENDHAL, Amour, 1822, p. 259) :
6. La science ayant expliqué par une causalité naturelle nombre de phénomènes qui avaient trouvé jusque-là dans la croyance une interprétation fabuleuse, l'autorité de la croyance s'en est trouvée amoindrie.
GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 141.
Expliquer comment. Vous m'expliquerez comment ce billet a été jeté hier au soir par cette fenêtre (A. DUMAS père, Mlle de Belle-Isle, 1839, III, 3, p. 59)
Expliquer pourquoi. Quand j'aurai expliqué pourquoi les adjectifs employés comme prépositions, sont nécessairement indéclinables (DESTUTT DE TR., Idéol., 1, 1803, p. 118).
Expliquer que. Mais je ne m'explique guère que vous m'ayez livré ces papiers (ARNOUX, Crimes innoc., 1952, p. 273).
II.— Emploi pronom.
A.— [Le suj. désigne une pers.]
1. [Avec une valeur réfl.] S'expliquer (à qqn, avec qqn). Faire connaître sa pensée, ses sentiments, se faire comprendre. Julius, fidèle à l'ordre de son père, ne s'en était ouvertement expliqué avec sa femme (GIDE, Caves, 1914, p. 860) :
7. Une première erreur consisterait à mettre à l'actif des applications de la géographie urbaine tous les travaux demandés à des géographes quels qu'ils soient; nous pensons nous être expliqués à ce sujet précédemment, mais c'est un point très important...
Colloque géogr. appl., 1962, p. 64.
2. [Avec une valeur réfl.] S'expliquer (de qqc.). s'en expliquer. Justifier une attitude, un comportement, une opinion. Il faut s'expliquer et ne rien laisser dans le doute (MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 112). Scapini s'en est expliqué en personne et sous sa signature (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 270) :
8. — Ce n'est pas salaud d'avoir parlé des camps (...) dit Nadine d'une voix posée. La question c'est de savoir pourquoi tu l'as fait.
— Je m'en suis expliqué, non?
— Tu as donné des raisons publiques, dit Nadine. Mais tes raisons à toi, on ne les connaît pas.
BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 390.
3. P. ext. [Avec une valeur réciproque]
a) Avoir une discussion avec quelqu'un. On s'est expliqué, on s'est entendu; la confiance naît et se manifeste par des efforts communs (LAMENNAIS, L'Avenir, 1831, p. 267). Venez que nous nous expliquions franchement, je ne peux pas vivre sans vous voir (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 608).
b) Se quereller. Il ne voulait pas qu'on gueule après son chien et on s'est expliqué! (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 493).
Fam. S'expliquer avec qqc. (qui est rebelle, difficile). Se mesurer avec. S'expliquer avec un problème, avec une difficulté :
9. C'était dit sans colère, gravement, et les camarades qui s'expliquaient avec du coriace fromage de buffle, ne levèrent pas le nez de leur assiette d'aluminium.
VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 59.
c) Arg. Débattre le prix de ses faveurs, se prostituer. Quand elle partait pour s'expliquer [— le soir dans le bois de Vincennes —]... (TRIGNOL, Pantruche, 1946, p. 47).
4. [Avec une valeur réfl.] S'expliquer qqc. En comprendre la cause, le sens. Tant qu'un homme ne s'est pas expliqué le secret de l'univers (RENARD, Journal, 1898, p. 497). Il ne sut comment s'expliquer la conduite d'Agnès (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1939, p. 136) :
10. En résumé, trop de cœur pour son esprit et trop d'esprit pour son cœur, voilà comment je m'expliquai cette nature éminente, et, sans oser affirmer aujourd'hui que je l'aie bien comprise, je m'imagine toujours que ce résumé est la clef de ce que son talent offre d'original et de mystérieux.
SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 269.
B.— [Le suj. désigne une chose] Devenir clair, compréhensible. Une anomalie qui s'explique par les spécialités de son caractère (BOURGET, Essai psychol., 1883, p. 232). Certains développements industriels s'expliquent de façon plausible (LOWIE, Anthropol. cult., 1936, p. 136) :
11. Mais le vieux maître projette au terme la somme de sa pensée. Elle est le but auquel toute l'œuvre s'achemine. À ce terme, tous les efforts se totalisent et s'expliquent.
ROLLAND, Beeth., t. 1, 1937, p. 288.
Tout s'explique. Tout devient clair, tout devient logique. Ce n'est pas lui, c'est un ami de M. Zola qui parle de la sorte. Tout s'explique (FRANCE, Vie littér., 1891, p. 285).
Prononc. et Orth. :[], (j')explique []. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. soi expliquer « se développer » (Chron. de Flandre ds DELB. Rec. d'apr. DG); 2. ca 1450 expliquer « rendre clair » (Myst. Vieil Testament, éd. J. de Rothschild, 18424). Empr. au lat. class. explicare « déployer » et « exposer clairement » dér. de plicare « plier ». Fréq. abs. littér. Expliquer :12 750. Expliqué :1 222. Fréq. rel. littér. : Expliquer :XIXe s. : a) 13 837, b) 15 154; XXe s. : a) 19 754, b) 22 415. Expliqué : XIXe s. : a) 1 744, b) 1 428; XXe s. : a) 1 498, b) 2 042. Bbg. CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 478.

expliquer [ɛksplike] v. tr.
ÉTYM. 1450; sens obscur, au XIVe; lat. explicare « déployer; débrouiller, développer » au propre et au fig., de ex- indiquant l'action inverse de celle exprimée par le verbe simple, et plicare « plier ». → Plier.
1 (XVIe). Faire connaître, faire comprendre nettement en développant. Communiquer, 1. dire. || Expliquer ses projets, ses desseins, ses intentions à qqn. Annoncer, déclarer, exposer. || Expliquer clairement sa pensée à qqn. Exprimer; → Confiance, cit. 9. || Expliquez-nous de quoi il s'agit; il nous a tout expliqué en détail. Décrire, raconter; → Abondance, cit. 6. || En quelques mots, il nous expliqua son affaire, son problème. || Je vais vous expliquer les avantages de ce contrat. Montrer. || Résumez-lui la chose, ce serait trop long à expliquer.
1 Explique, explique mieux le fond de ta pensée (…)
Corneille, Héraclius, III, 4.
2 On pense les choses d'une manière différente, et on les explique par un tour tout aussi différent (…)
La Bruyère, les Caractères, Avant-propos.
3 Dans les second et troisième livres il expliquait l'origine de toutes les villes d'Italie (…)
Rollin, Hist. ancienne, XXV, II, II, in Littré.
(Sujet n. de chose). Constituer un motif compréhensible. Manifester, montrer, prouver, trahir. || Cette démarche explique nettement ses intentions.
4 (…) mes regards expliquaient assez et le sujet de ma lettre, et la cause de mon insomnie.
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre XLIV.
5 (…) tes fioles équivoques, les chaînes dont tes pieds sont empêtrés, sont des symboles qui expliquent assez clairement les inconvénients de ton amitié (celle de Satan).
Baudelaire, le Spleen de Paris, XXI.
2 (XVIe). Rendre clair, faire comprendre (ce qui est ou paraît obscur). Commenter, éclaircir, éclairer. || Expliquer un texte difficile, ésotérique, technique, ancien, un article de loi, un théorème, une démonstration (à qqn, à des élèves, à un auditoire). || Lire et expliquer une page littéraire, philosophique. || Cet élève a eu un poème de Baudelaire à expliquer. || Expliquez et commentez ce jugement de Sainte-Beuve. || Enseigner une matière en l'expliquant.Absolt. || Ce professeur explique bien, ses cours sont intéressants.Le Christ expliquait les paraboles à ses disciples (cit. 2). || Expliquer un symbole, une énigme, un signe. || Les Anciens se faisaient expliquer les oracles. Interpréter. || Expliquer un tableau. || Les trois cents manières d'expliquer le monde (→ Dogme, cit. 2), d'en donner une interprétation. || Expliquer une affaire embrouillée, un imbroglio. Débrouiller, démêler, élucider. || Expliquer qqch. par des exemples. Illustrer (→ Dupe, cit. 12). || Expliquer une allusion. 1. Point (mettre les points sur les i). || Un je ne sais quoi qu'on ne peut expliquer. Définir; → Attacher, cit. 55.Expliquer le caractère de qqn, expliquer qqn (→ Allusion, cit. 4; approfondir, cit. 11; exégète, cit. 2).
6 Dans ce songe pourtant soupçonnant du mystère,
Il se fit expliquer l'affaire.
La Fontaine, Fables, XI, 4.
7 Les gens exigent qu'on leur explique la poésie. Ils ignorent que la poésie est un monde fermé où l'on reçoit très peu et où il arrive même qu'on ne reçoive personne.
Cocteau, la Machine infernale, p. 26.
Absolument :
8 Bon intellectuel, il ne voulait pas seulement expliquer, mais convaincre (…)
Malraux, l'Espoir, p. 215.
(1668, Molière). Spécialt. || Expliquer un auteur latin, en donner la traduction. Traduire.
9 (…) j'explique du latin, quoique jamais je ne l'aie appris (…)
Molière, George Dandin, III, 1.
(1870). Donner les indications nécessaires, exposer les procédés (pour faire qqch.). Apprendre, enseigner, renseigner (sur). || Expliquer à qqn le maniement d'un appareil, la règle d'un jeu. || Montrer qqch. en l'expliquant.
(Sujet n. de chose). || Les dictionnaires expliquent le sens des mots. || Une institution est quelquefois expliquée par le mot qui la désigne (cit. 9). || Notes qui expliquent un texte. || Clefs expliquant un roman. || La raison n'explique pas tout (→ Chimère, cit. 11). || Théorie qui explique le monde.
10 Encore une fois, la méthode scientifique n'explique pas l'Univers (…)
A. Maurois, Un art de vivre, p. 30.
11 Le déterminisme, pour lui (Michelet) n'explique que les origines; la liberté est venue après.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 386.
Expliquer (à qqn) comment fonctionne une machine, comment se servir d'un objet.Expliquer pourquoi. || Expliquez-moi pourquoi vous procédez de cette manière.
3 (1677, Racine). Faire connaître la raison, la cause de (qqch.). || Expliquer un phénomène. || Je constate le fait, mais ne puis l'expliquer. || Le véritable motif du crime reste encore à expliquer. || On n'a pas encore pu expliquer ce tragique accident ( Inexplicable). || C'est difficile à expliquer, c'est un problème. || Comment expliquez-vous sa présence ici ? || Comment expliquer ce brusque revirement, cette mode absurde ? Compte (rendre compte). || Pourriez-vous m'expliquer ce silence obstiné ? || Expliquer une conduite qui paraît étrange (cit. 10). || Qu'avez-vous à dire pour expliquer votre conduite ? Justifier, motiver (→ Comportement, cit. 3). || Donner un prétexte pour expliquer son refus.Expliquer pourquoi… : donner la raison pour laquelle…
12 Que Phèdre explique enfin le trouble où je la voi(s).
Racine, Phèdre, III, 5.
13 (…) parce que : un grand mot, le mot des femmes, le mot qui peut expliquer tout, même la création.
Balzac, la Muse du département, Pl., t. IV, p. 249.
14 (…) il retrouva sa voix, pour expliquer à Pauline pourquoi les petits propriétaires de la Tremblade avaient tort de se croire victimes des intermédiaires.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 383.
15 Quinette ne sait pas encore quelle fable il inventerait pour expliquer la présence de la malle dans son arrière-boutique.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, II, p. 20.
(Sujet n. de chose). Être la cause, la raison visible de; rendre compte de. || Ses succès expliquent la bonne opinion qu'il a de lui. || La régularité des traits ne suffit pas à expliquer l'extraordinaire beauté de ce visage (→ Carnation, cit. 4). || La rareté du produit en explique la cherté. || Cela explique bien des choses !
16 Mais elle avait aussi un goût viril de la vérité (…) qui explique le pessimisme des dernières années de sa vie.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 395.
4 Expliquer que… Faire comprendre que. 1. Dire, exposer, montrer, préciser (que). || Expliquez-lui que nous comptons sur lui. || Il m'a expliqué que cette décision n'engageait pas l'avenir.
17 Il lui explique enfin qu'il n'est pas moine comme la petite le croyait (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettres, LI.
18 J'ai continué mon déballage, je lui ai expliqué (…) tout enfin ! Que je sentais en moi une force (…) Que, depuis des années (…) Que j'avais pris en aversion les études (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 95.
19 Tu as bien expliqué qu'elle conserverait la propriété des titres, qu'elle toucherait les dividendes (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 286.
Donner des raisons. || Pour excuser son retard, il expliqua qu'une affaire urgente l'avait retenu.(Avec le subj.). || Comment expliquez-vous qu'il puisse vivre avec de si faibles revenus ?
20 Au pied du mur, Benjamin se cabre. Il explique qu'il n'aime plus d'amour la dame de Coppet, mais qu'il lui doit de l'amitié, des ménagements, de la reconnaissance.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 233.
——————
s'expliquer v. pron.
1 (1651, Corneille). Réfl. Faire connaître sa pensée, sa manière de voir. || S'expliquer à qqn, avec qqn. || S'expliquer sans détours (cit. 9), franchement. || S'expliquer par gestes. || Il faut vous expliquer nettement. || Je ne sais si je me suis bien expliqué. || Vous vous êtes sans doute mal expliqué. || S'expliquer sur un sujet (→ Dogmatiquement, cit.). || Je m'explique : je donne des précisions sur ce que je viens de dire.
21 Cette vérité veut quelque adoucissement.
Je m'explique, Madame, et je hais seulement
La science et l'esprit qui gâtent les personnes.
Molière, les Femmes savantes, IV, 3.
22 Voilà un garçon qui parle clairement, qui s'explique comme il faut.
Molière, le Médecin malgré lui, III, 2.
23 (…) si vous avez quelque répugnance à vous expliquer à un père, vous n'en devez avoir aucune à me découvrir votre cœur.
Molière, l'Amour médecin, I, 3.
24 Et pourquoi ce secret où vous vous obstinez ? (…)
Pour moi, je n'entends rien à cette politique
Qui ne veut point souffrir que votre cœur s'explique (…)
Molière, la Princesse d'Élide, I, 1.
25 Il ne faut pas trop compter sur la sagacité de ses lecteurs; il faut s'expliquer quelquefois.
Rivarol, Notes, pensées et maximes, I, p. 75.
26 (…) il s'est expliqué suffisamment dans sa préface sur cette légitime évolution (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 45.
27 La seule approche de cet homme avait réduit à néant son espoir de s'expliquer, de se confier.
F. Mauriac, Thérèse Desqueyroux, IX, p. 160.
2 (1651, Corneille). Réfl. Rendre raison (d'un fait, d'une opinion…). || Elle s'est expliquée sur ce qu'on lui impute. || Je me suis déjà expliquée là-dessus, sur ce fait. Disculper, justifier.
S'expliquer avec qqn, se justifier de qqch. auprès de lui. || Je me moque de vos raisons, allez vous expliquer avec le patron.
3 (1662, Corneille). Récipr. Avoir une discussion, faire une mise au point sur un malentendu. || Ils se sont expliqués et ont fini par se mettre d'accord. || Expliquez-vous une bonne fois, plutôt que d'entretenir d'éternelles rancunes.
28 (…) je ne sens plus en elle, à mon égard, qu'incompréhension, méjugement ou, qui pis est, indifférence (…) Ah ! si seulement nous pouvions nous expliquer ! Mais les moindres mots sortent si douloureusement de mon cœur, que je ne sais plus lui parler.
Gide, Journal intime, 3 janv. 1921.
(1894). Fam. Se battre. || Ils sont partis s'expliquer dehors.Discuter, s'opposer (en se battant ou non). || Viens par là, qu'on s'explique entre hommes !
4 (Av. 1848, Chateaubriand). Réfl. Connaître, comprendre la raison, la cause (de qqch.). Comprendre. || Je m'explique très bien à présent pourquoi il était pressé de partir. || Nous nous expliquons sa réussite. || Je m'explique mal ce que vous faites ici. || Je ne m'explique pas la disparition de ces livres.
29 (…) ces espérances vagues que l'on ne s'explique point et auxquelles nous donnons le nom de pressentiment, mot d'une étonnante vérité (…)
Balzac, les Marana, Pl., t. IX. p. 806.
30 Elle pensait, avec un malaise qu'elle ne s'expliquait pas, aux familiarités que sa nièce avait sans doute à souffrir.
J. Green, Léviathan, p. 72.
31 (…) il ne s'expliquait pas comment l'arôme exquis des grains de café pouvait se transformer en cette boisson très amère.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 139.
(Avec le subj.). || Je ne m'explique pas qu'elle ait tant de retard.
5 (1580, Montaigne). Passif. Être rendu intelligible. || Ce texte s'explique fort bien sans dictionnaire.Être intelligible dans sa causalité. || Les marées s'expliquent par les attractions lunaire et solaire. || Cet accident ne peut s'expliquer que par une négligence. || Son silence s'explique par sa timidité. || Cela s'explique aisément. || La chose s'explique d'elle-même. Évident (→ Aller de soi).
32 Cela s'explique de soi-même (…)
Bossuet, Lettre abb., p. 133, in Littré.
33 (…) tout cela s'explique et se tient sans qu'il faille chercher une raison intéressée à ce changement d'opinion.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 32.
(Récipr.). || Ces deux articles s'expliquent l'un par l'autre.
——————
expliqué, ée p. p. adj.
|| Intention clairement expliquée.Texte expliqué et commenté. || Lecture expliquée. || Parabole, symbole expliqué.Phénomène, motif enfin expliqué.
CONTR. Embrouiller, obscurcir. — (Du p. p.) Inexpliqué.
DÉR. Explicable.
COMP. Inexpliqué.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • expliquer — EXPLIQUER. v. a. Esclaircir un sens obscur, le donner clairement à entendre, rendre un discours intelligible. Comment expliquez vous ce passage de l Escriture sainte? cela est malaisé à expliquer. il se peut expliquer en deux façons. cette… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • expliquer — Expliquer, Aperire aenigma, Explicare, Interpretari. Qu on ne peut expliquer, ne donner à entendre, Inexplicabilis. Expliqué, Explicatus, Interpretatus …   Thresor de la langue françoyse

  • expliquer — (èk spli ké), j expliquais, nous expliquions, vous expliquiez ; que j explique, que nous expliquions, que vous expliquiez, v. a. 1°   Rendre intelligible ce qui est obscur. Expliquer un passage du Timée de Platon. •   Si nos coeurs avaient mêmes… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXPLIQUER — v. a. Éclaircir un sens obscur, rendre un discours intelligible, ou faire connaître la cause, le motif d une chose qui paraît extraordinaire, bizarre, inconcevable. Comment expliquez vous ce passage de Platon ? Cela est difficile à expliquer.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXPLIQUER — v. tr. Rendre clair. Cela est difficile à expliquer. Cela peut s’expliquer de deux façons. Expliquer une énigme. Ces deux passages s’expliquent l’un par l’autre. Il signifie aussi Faire connaître la cause, le motif d’une chose qui paraît… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Expliquer —          PÉGUY (Charles)     Bio express : Écrivain français (1873 1914)     «Une capitulation est essentiellement une opération par laquelle on se met à expliquer au lieu d agir.»     Source : Les Cahiers de la quinzaine     Mot(s) clé(s) : Agir …   Dictionnaire des citations politiques

  • expliquer (s') — v.pr. V. s expliquer …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • expliquer — vt. , monter, enseigner ; élucider : ÈSPLyIKÂ (Aillon V., Aix, Arvillard.228b.apc., Bellevaux, Cordon, Giettaz, Habère Poche, Montagny Bozel.026, Morzine, Saxel.002, Villards Thônes | Albanais), isplekêzh (St Martin Porte), splikâ (228a.apv., GST …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • expliquer — (v. 1) Présent : explique, expliques, explique, expliquons, expliquez, expliquent; Futur : expliquerai, expliqueras, expliquera, expliquerons, expliquerez, expliqueront; Passé : expliquai, expliquas, expliqua, expliquâmes, expliquâtes,… …   French Morphology and Phonetics

  • s'expliquer — ● s expliquer verbe pronominal être expliqué verbe passif Devenir intelligible, clair : Tout s explique aujourd hui. ● s expliquer verbe pronominal Avoir telle raison, telle cause : Ce malentendu s explique par une erreur typographique.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.